Guides et glossaires

  • Glossaire bancaire

    Le glossaire a vocation à vous aider à comprendre les termes les plus couramment utilisés pour présenter les caractéristiques d'un produit et les appellations des différents produits bancaires et financiers. 


    Ce glossaire est conçu à titre d'information et ne remplace pas les informations, ainsi que la lecture attentive des documentations et contrats qui vous sont remis et la consultation des guides tarifaires. 

    Consultez le glossaire Banque au quotidien et Crédit pour en savoir plus

    Mobilité

    Des conseils et des fiches pratiques pour tout savoir avant de changer de banque.
    Comment transférer tous ses avoirs, la liste des points à vérifier avant de transférer un produit d'épargne, des lettres-types...
    Ce service gratuit proposé par votre nouvelle banque permettra à compter du 6 février 2017, un changement automatisé des domiciliations bancaires, des prélèvements et virements récurrents du compte d’origine vers votre nouveau compte. Une nouvelle édition de ce document sera mise à votre disposition à cette occasion. 

    Consultez le guide de la Fédération Française des Banques dédié à la Mobilité

    Recommandations sur l'utilisation et la rédaction de chèques

    Ce mini-guide fournit des recommandations sur l’utilisation et la rédaction des chèques.

    > Consultez le guide du Comité Français d’Organisation et de  Normalisation Bancaires

    Banque à distance

    En tant que client de la banque, vous avez un rôle essentiel à jouer dans l’utilisation sécurisée des services de banque à distance.

    Consultez le guide de la Fédération Française des Banques dédié à la Banque à distance

    Que devient l'argent des Comptes inactifs ?

    Ce mini-guide explique comment des comptes deviennent inactifs et ce que devient l’argent déposé sur ces comptes.

    Consultez le guide bancaire de la Fédération Française des Banques dédié aux comptes inactifs

    Carte Bancaire - 9 réflexes sécurité

    Même si l'amélioration de la sécurité des paiements par carte est constante, un certain nombre de précautions s'impose pour contribuer à éviter les fraudes.

    Consultez le guide bancaire de la Fédération Française des Banques dédié aux 9 réflexes sécurité

    Garantie pour vos dépôts et vos titres

    Le fonds de garantie est destiné à indemniser les clients en cas de défaillance de leur banque. Il couvre les dépôts en espèces, les titres et certaines cautions délivrées par la banque. Ce mini-guide destiné aux particuliers explique son fonctionnement.

     

    Consultez le guide de la Fédération Française des Banques dédié à la garantie de vos dépôts et de vos titres

     

    Achats en ligne

    10 réflexes sécurité
    Ce guide donne des recommandations et des conseils précis, très concrets et aisés à mettre en pratique.



    Consultez le guide de la Fédération Française des Banques dédié aux achats en ligne

    Blanchiment de capitaux et Financement du terrorisme

    Le blanchiment de capitaux est un délit pénalement sanctionné qui consiste à donner une apparence légitime à des capitaux qui en vérité, proviennent d'activités illicites.
    Le financement du terrorisme est le fait de fournir ou de réunir des fonds susceptibles d'être utilisés dans le cadre d'activités terroristes.

    Allianz Banque applique les règlements et pratiques de la profession en matière de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme.

    Consultez le guide de la Fédération Française des Banques dédié au Blanchiment de capitaux et Financement du terrorisme

    Compte joint

    Très pratique pour régler les dépenses communes, le compte joint est largement adopté par les couples.
    Mais il s'agit d'un engagement collectif dont il convient de bien comprendre les règles pour choisir entre compte joint ou compte(s) individuel(s) avec procuration. 

    Qu'est-ce qu'un compte joint ? Comment fonctionne-t-il ? Que se passe-t-il en cas de désaccord ? 

    Consultez le guide bancaire de la Fédération Française des Banques dédié au Compte joint

  • Vacances et moyens de paiement

    La Fédération bancaire française (FBF) et son service d’informations pratiques, Les Clés de la banque, rappellent quelques précautions à prendre pour utiliser en toute sécurité vos moyens de paiement pendant les vacances.

     

    Avant de partir, vérifiez que les plafonds de retrait et de paiement de votre carte sont suffisants, et qu’elle ne viendra pas à expiration durant votre séjour. Assurez-vous également que vous avez les contacts nécessaires pour faire opposition en cas de perte ou de vol de vos moyens de paiements.

    Sur place, comme à l’ordinaire, il convient d’être vigilant lors des paiements par carte et des retraits aux distributeurs. De même, si vous consultez vos comptes bancaires en ligne dans un endroit public, certaines règles de prudence sont à respecter.

    Si vous partez à l’étranger, la carte bancaire est le moyen de paiement le plus pratique. En outre, si vous êtes dans la zone euro, les retraits au distributeur et les paiements ne vous coûteront pas plus cher qu’en France. En revanche, payer par chèque est déconseillé à l’étranger, même dans la zone euro : pensez plutôt aux chèques de voyage.

    Avant de
    partir

    Les contacts utiles
    Vérifiez que vous saurez comment joindre votre banque en cas de problème, ainsi que les contacts des services d’assistance qui sont inclus dans certains moyens de paiement.

    Les numéros pour faire opposition
    Notez séparément de votre portefeuille les numéros de téléphone utiles pour faire opposition.

    • Pour les cartes, chaque banque a son propre centre d’opposition.
      A défaut, vous pouvez appeler le numéro spécial interbancaire :

      CB
      serveur vocal interactif, ouvert 7 jours sur 7, qui oriente chaque appel vers le centre d'opposition compétent.
    • Si vous partez à l’étranger, renseignez-vous auprès de votre banque sur le numéro de téléphone à contacter pour faire opposition en cas de nécessité. Il faut également noter le numéro à 16 chiffres qui figure sur la carte.
    • Pour le chèque, notez le numéro d’opposition que votre banque vous fournit, ainsi que l’adresse, pour confirmer par écrit. Notez également le numéro du Centre national d’appel des chèques perdus ou volés : 08 92 68 32 08 (0,337 € la minute), 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Si la banque est fermée, cet organisme enregistrera votre opposition pendant 48 heures, le temps que vous confirmiez auprès de votre agence.

    Notez également à part les numéros de formule de chèque, ils vous seront demandés si vous faites opposition.

    Le paiement des vacances
    Pour des paiements à distance, comme l’hôtel, l’avion ou la location de voiture, utilisez votre carte bancaire, avec laquelle vous bénéficiez d’assurances dans certains cas. Ne donnez le numéro de votre carte à un commerçant (par téléphone ou internet) que si vous avez totalement confiance.

    La carte
    Vérifiez que votre carte ne viendra pas à expiration durant les vacances (demandez au besoin un renouvellement anticipé). Assurez-vous également que les plafonds de retrait et de paiement sont suffisants. Sinon, demandez un relèvement temporaire.

    Si vous partez
    à l'étranger

    La carte
    Assurez-vous auprès de votre banque que le pays de destination accepte largement les cartes, et vérifiez que votre carte est d’un modèle international.

    Les chèques de voyage
    Dans les pays où la carte est peu utilisée, pensez aux chèques de voyage. Ils sont remboursés en cas de vol ou de perte, et sont largement acceptés. Notez séparément les numéros de chèque pour faire opposition plus facilement en cas de besoin, ainsi que le numéro de téléphone à contacter.

    Les devises
    En dehors de la zone euro, munissez-vous d’un minimum de devises du pays de destination, afin de payer les premières dépenses (taxi…). Renseignez-vous avant de partir sur les conditions dans lesquelles vous pourrez, une fois sur place, retirer des espèces en monnaie locale.

    Le virement
    Lorsque le paiement de vos réservations n’est pas possible par carte, pensez au virement. Lorsqu’il s’agit d’une transaction en euro au sein de l’Union européenne, le virement s’effectue au même prix qu’en France si vous fournissez les codes BIC et IBAN[1] du destinataire.

    Le chèque
    Attention. Payer par chèque à l’étranger est vivement déconseillé, même dans la zone euro. Il est extrêmement rare que les chèques soient acceptés à l’étranger, et cette opération entraîne des frais non négligeables.

    Sur place

    Le chèque
    Remplissez un chèque au stylo bille, sans laisser d’espace vide pour que rien ne puisse être ajouté avant ou après le montant. Ne signez pas de chèque à l’avance sans indication de montant, de bénéficiaire ou de date. Limitez le nombre de chéquiers en votre possession.

    Les retraits au distributeur
    Soyez vigilant lorsque vous tapez votre code et veillez à ce que personne ne puisse repérer les chiffres que vous composez.
    Si vous remarquez un objet suspect sur un distributeur de billets, notamment sur la partie d’insertion de la carte et/ou sur le clavier de saisie du code (par exemple surépaisseur), n’hésitez pas à l’indiquer à la banque avant utilisation de l’appareil.

    La consultation des comptes sur internet
    Si vous consultez vos comptes en ligne, dans un cyber café ou tout autre endroit public :

    • Assurez-vous que personne ne vous observe lorsque vous saisissez votre code et changez-le si vous croyez que quelqu’un a pu le découvrir
    • Ne mémorisez pas ces codes d’accès dans l’ordinateur même s’il vous le propose.
    • Utilisez le bouton de déconnexion du site de la banque dès que vous avez terminé.
    • Effacez l’historique après chaque connexion.

    Si vous êtes
    à l'étranger

    Les retraits au distributeur
    Si vous êtes dans un pays de la zone euro, le retrait à un distributeur ne vous coûtera pas plus cher que s’il était effectué en France.

    Si vous retirez de l’argent en dehors de la zone euro, le retrait en monnaie locale se traduira sur votre relevé de compte par une opération de change dont le coût est intégré dans le taux de change. Dans ce cas, l’opération peut supporter également hors de l’Europe une commission sauf s’il existe des accords de réciprocité entre banques qui permettent l’application d’un tarif réduit. Évitez donc de retirer de trop petites sommes d’argent. La banque locale du distributeur de billets peut également prendre des frais complémentaires, qui seront annoncés sur le point de l’opération.

    Le paiement par carte
    Si vous êtes dans un pays de la zone euro, le paiement par carte ne vous coûtera pas plus cher que s’il était effectué en France.
    Hors zone euro, il faudra également compter une opération de change. Le commerçant peut aussi prendre des frais complémentaires, qui seront annoncés au préalable.

    Dans certains pays, on vous demandera de signer la facturette, et le commerçant comparera votre signature à celle déposée au dos de la carte.
    Ne vous séparez jamais de votre carte, si l’appareil à carte est sur un comptoir ou une arrière boutique, allez-y. Vous éviterez ainsi qu’un commerçant indélicat abuse de votre confiance.

    Au retour
    Suivez attentivement vos comptes et réagissez rapidement en cas d’anomalie.

  • 1 : 
    IBAN

    Coordonnées bancaires précises du destinataire qui figurent sur les relevés d’identité bancaire. Elles permettent d’automatiser le virement.

Up Imprimer